lundi 31 octobre 2005

Bénabar veut négocier...


Bénabar, Reprise des négociations
Opinion ★★
Bénabar revient cet automne avec son troisième album solo intitulé Reprise des négociations. En attendant sa distribution officielle au Québec, des mp3 se balladent sur Internet pour celles et ceux qui savent se débrouiiler un peu ;-)

Rien de nouveau sous le soleil certes, mais ce jeune artiste continue à nous toucher par sa poésie «de proximité» et ses airs musicaux attachants. Je ne peux m'empêcher de penser à la tendresse et l'humanité des chansons de Renaud quand j'écoute les albums de Bénabar.
Bonne écoute!

PS: Mourad, j'ai pensé à toi en écoutant le titre «La berceuse». Des bisous au p'tit.


- La berceuse -

par Bénabar

Voilà plus d’une heure que j’te tiens dans les bras
Voilà quelques jours que je suis tout à toi
Il est très tard et tu dors pas
Je t’ai fait une berceuse… la voilà

Demain, le jour sera là
Et les oiseaux chanteront leur joie
Tes paupières d'or s'ouvriront
Sur le soleil et sur sa chanson
Ferme les yeux, c'est merveilleux
Et dans tes rêves toutes les fées
Viendront te réveiller
Fais dodo, pourquoi tu dors pas ?

Demain il faut que je me lève tôt,
J’ai un rendez-vous hyper important
Si t’aime ton père, si tu l’aimes vraiment
Sois fatigué, et dors maintenant
J’ai sauté sur l’occase, t’avalais ton biberon
Pour un micro sommeil de 10 secondes environ
C’était confort, j’ai bien récupéré
Maintenant tu dors, t’arrête de nous faire ch%!r.

Demain, le jour sera là
Et les oiseaux chanteront leur joie
Tes paupières d'or s'ouvriront
Sur le soleil et sur sa chanson
Ferme les yeux, c'est merveilleux
Et dans tes rêves toutes les fées
Dors, dors, dors
Bordel, pourquoi tu dors pas ?
Dors, dors, dors
Laisse dormir ton papa

Ce que tu regardes en riant, que tu prends pour des parachutes
Ce sont mes paupières, mon enfant, c’est dur d’être un adulte
Allez on joue franc-jeu, on met cartes sur table
Si tu t’endors je t’achète un portable
Un troupeau de poneys, un bâton d’dynamite
J’ajoute un kangourou si tu t’endors tout de suite

Tes paupières sont lourdes…
Tu es en mon pouvoir…
Une sensation de chaleur engourdit ton corps…
Tu es bien tu n’entends plus que ma voix,
Je compte jusqu'à trois et tu vas t'endormir…

Pourquoi tu veux pas dormir? Pourquoi tu dors pas?
J’te donnerais bien un somnifère,
Mais yen a plus, demande à ta mère
T’es insomniaque ou quoi?
Puisque tu me laisses pas le choix
Voici le temps des menaces…
Si tu dors pas j’te place
Dors, dors, dors… Mais on dirait qu’ça marche.

Tu fermes les yeux, tu es si sage
C’est merveilleux tu dors comme un ange
Tu as de la chance
Moi aussi j’ai sommeil,
Mais c’est le matin, il faut qu’je m’habille
Je me suis énervé mon amour je regrette,
Pour me faire pardonner, j’vais t’jouer un peu de trompette

1 commentaire:

  1. Salut Bob,

    C'est à peu près cela. Je suis d'accord avec toi quand tu dis que ca rappelle l'humanité des textes de Renaud.
    Les paroles m'ont bien fait rire :)
    A+

    RépondreSupprimer