jeudi 29 septembre 2005

Klapisch nous régale

Romain Duris & Kelly Reilly in Les poupees russes
Opinion ★
Comme pour L'auberge espagnole, Cédric Klapisch nous offre un voyage très intéressant à travers les personnages de son dernier film Les poupées russes. Nous retrouvons son personnage principal Xavier (Romain Duris) cinq ans après son passage à Barcelone. Les poupées russes nous transportent cette fois de Paris, Londres, Saint-Pétersbourg à Moscou, dans un voyage aussi bien géographique que spirituel.

Xavier a trente ans, et essaie de faire le point sur sa vie jusqu'à ce présent. Il se pose des questions éternelles sur l'amour: sur l'existence d'UNE personne qu'on peut aimer pour la vie? Si elle existe, comment la trouver? L'a-t-il déjà croisé? Peut-on aimer plusieurs personnes à la fois?... Ces questionnements se font à travers un parcours des souvenirs de Xavier qui nous raconte en Voix-off ce qui s'est passé durant ses cinq années passées de sa vie.

Pour moi, le talent de Klapisch réside dans sa capacité à réussir le mélange profondeur du sujet et comédie du ton. Mais surtout, ses films sont attachants par leur humanité, proximité et le caractère cosmopolite des personnage et des endroits. Le tout dans un style visuel moderne qui sert merveilleusement le rythme du film.

Vous l'aurez compris, j'ai adoré et si vous avez aimé la première histoire à Barcelone, vous allez probablement adorer cette suite.

Les poupées russes. © 2005 Lunar Films, 125min.

Comment perdre 1h40 de sa vie...

Flight Plan
Opinion ☆  (oui un bon Zéro!!!)
La réponse est simple: en allant voir Flightplan (en un seul mot), le dernier film qui met en vedette Jodie Foster.

En effet, ce film est tout ce qu'il y a d'ennuyeux, et malgré mes instincts, je suis allé voir un film dont l'histoire est tirée par les cheveux, les effets spéciaux dignes d'un mauvais jeu vidéo et un suspense qui ne peut faire frémir que les gens avec un faible QI.

Ainsi, Kyle Pratt (Jodie Foster) une ingénieure aéronautique prend un vol de l'Allemagne pour rentrer aux É-U dans un nouvel avion qui ressemble étrangement au A380 d'Airbus, et dans lequel sa fille se perd. S'en suit une recherche infructueuse qui soi-disant nous fait questionner sur l'existence même de la fille de Pratt.

Bref, à oublier, malgré le fait que c'est le numéro 1 des entrées aux É-U pour sa première semaine.

Flightplan, © 2005 Touchstone Pictures, 98min.

mercredi 28 septembre 2005

Picard et l'Iris

Luc Picard, L'audition
Finalement c'est Picard, Luc de son prénom qui a obtenu le premier Iris d'Or de la toute première édition du FIFM.

Il a obtenu ce prix pour son oeuvre L'Audition qu'il a écrit et réalisé et dont il incarne le principal personnage. J'en écrirais plus après l'avoir regardé, probablement à sa sortie vendredi prochain.

Par ailleurs, le FIFM a connu une première édition émaillée de plusieurs mauvais points, principalement l'absence du public et certains problèmes techniques de sous-titrage bilingue de quelques films étrangers.

A surveiller aux prochaines éditions si le festival perdure!

L'audition © 2005 Christal Films, 111min.

vendredi 23 septembre 2005

Son nom est Earl

My Name is Earl
Une fois n'est pas coutume, une petite chronique TV. Petit coup de coeur pour une nouvelle sitcom sur NBC, diffusée les mardis soir.

La série s'appelle My Name Is Earl c'est le talentueux Jason Lee qui en est la vedette. Il joue le rôle d'Earl (avec moustache!). C'est l'anti-héro parfait, du genre à voler un bonbon à un enfant. Jusqu'au jour où il gagne en grattant un billet de loterie. Frappé quelques minutes après par une auto.

Earl est persuadé que c'est à cause de son karma. Il fait une liste de toutes les personnes à qui il a fait du mal et décide de corriger le cours de sa vie.

S'en suit des situations très drôles lorsque ses anciennes victimes paniquent à sa vue, croyant qu'il revient à la charge. Une série qui ne change pas le monde, mais qui permet de se changer les idées un soir de semaine.

jeudi 22 septembre 2005

Sacré Alain Juppé...

Alain Juppe
Alain Juppé, l'ex-Premier ministre français et ex-Maire de Bordeaux (ça en fait des EX) a commencé à enseigner comme professeur invité à l'École Nationale d'Administration Publique affiliée à l'Université du Québec, notamment l'UQAM.

Ce qui n'a pas manqué de soulever la condamnation de plusieurs universitaires québécois, sachant que Juppé a quitté la politique française, pour un an, par la petite porte après sa condamnation dans le financement illégal de l'ex-RPR.

Bref, après un reportage à Radio-Canada (Téléjournal 5 septembre 2005), j'ai été curieux d'aller faire un tour sur son blog. Intéressant en général, avec quelques réflexions sur plusieurs sujets d'actualité. En plus, les lecteurs peuvent réagir aux écrits de l'ancien maître de l'UMP.

Par contre, Alain Juppé n'a pas oublié de ramener à Montréal sa façon de faire plutôt arrogante et autoritaire, notamment en censurant les réactions des internautes. C'est ce qui m'est arrivé en écrivant un commentaire de comparaison entre le modèle d'intégration au Canada et celui de la France.

A la question (par courriel) de savoir pourquoi une telle censure... pas de réponse. Mais bon, il faut l'excuser, devenu EX de tout, il ne lui reste que l'espace de son blog pour exercer son «autorité». En plus d'enseigner dans une école pour le moins anonyme, même au Québec. Heureusement, ce n'est pas aux frais du contribuable québécois, du moins d'après le reportage de Radio-Canada.

Bon séjour à Montréal M. Juppé. Profitez-en pour apprendre la civilité et l'esprit de débat.

lundi 19 septembre 2005

Tu as détourné de l'argent... va dans ta chambre

Paul Coffin
On se croirait à une foire aux pigeons. Le sieur juge Jean-Guy Boilard de notre «chère» Cour Supérieure du Québec n'a pas trouvé mieux que d'imposer un couvre-feu, oui oui, j'ai bien dit COUVRE-FEU (de 21h à 7h) pour le voyou Paul Coffin qui a commis un crime de détournement de plus d'un million de dollars canadiens dans le scandale des commandites.

Paul Coffin qui va en plus donner une conférence à McGill le 27 septembre 2005 sur l'éthique en affaires! Après tout, ça ne coûte qu'un couvre-feu de détourner l'argent du contribuable.

Et dire qu'il y aura des gens assez stupides pour voter Libéral aux prochaines élections fédérales...

Il en a «consommé»

André Boisclair, 2005
Finalement, il l'a admis!

André Boisclair a fait aujourd'hui l'aveu, devant des journalistes, de consommation de cocaïne durant ses années de ministre du gouvernement de Lucien Bouchard.

Personne ne sait vraiment si cette confirmation va jouer en défaveur du candidat à la direction du Parti Québécois (PQ), surtout aussi loin du vote de novembre prochain. N'étant pas militant de ce parti, je m'en balance un peu, mais je reste toutefois stupéfait devant certains commentaires de chroniqueurs et chroniqueuses médiatiques qui apparemment ont fait de Boisclair leur chouchou.

En effet, dans plusieurs articles (Google pourra vous aider!) «on» essaie de minimiser cet aspect de la vie de celui qui est en tête de la course au leadership du PQ, et qui pourrait devenir premier ministre du Québec en cas de victoire de son parti aux prochaines élections. Il ne s'agit pas d'un joint fumé à vingt ans ou une brosse à l'université, mais bien de cocaïne! Et pire encore, durant ses fonctions de ministre!

C'est drôle, quand il s'agit d'un personnage décrié comme G.W. Bush, tout le monde s'accommode de critiquer (à juste titre) le passé alcoolique du gars, mais quand c'est un chouchou des médias, «on» parle de «vie privée». C'est bien commode.

samedi 17 septembre 2005

Snapshot musical: Turn On The Bright Lights (d'Interpol)

Interpol
Opinion ★
La scène musicale new yorkaise dite indépendante, ou indie, a vu l'émergence de plusieurs groupes ces dernières années qui ont commencé à avoir un certain succès commercial.

Le problème est que ces groupes ont tous le même son. Ça me rappelle le début des années 1990 quand tous les groupes de rock sonnaient comme Pearl Jam, et chaque maison de disque avait son groupe grunge fait maison.

Mais bon, ce n'est pas le propos de ce soir. En effet, je vous écris pour vous parler du premier album du groupe new yorkais Interpol, qui s'inscrit dans ce courant indie mais dont j'ai apprécié le premier album Turn On The Bright Lights. C'est sorti en 2002, mais n'étant pas connaisseur de cette scène, ce n'est que l'hiver passé que j'ai l'ai découvert.

Interpol, Turn On the Bright Lights
La musique est un mélange de tendances des années 1980, pour moi ça rappelle The Smiths et l'ambiance de The Cure. Les mélodies sont soignées et le tout forme un album qui sort de la banalité des autres groupes indie, qui devraient s'occuper plus de leur musique que de leurs coupes de cheveux.

Bonne écoute!

Voici un extrait de  cet album, le morceau s'appelle PDA   (acroynym en anglais de "Public Display of Affection")


vendredi 16 septembre 2005

« Not So Exciting » Microsoft !

Business Week, Sep. 26, 2005
Dans son édition de cette semaine, BusinessWeek consacre un dossier spécial à la fuite de plusieurs cerveaux de chez Microsoft, principalement pour aller chez son concurrent et désormais "bête noire", Google.

Comme l'explique le dossier, la taille de Microsoft est en train de museler la créativité de ses ingénieurs qui reprochent notamment la philosophie d'«innovation intégrée» que le président Bill Gates a instauré dans la compagnie.

Cette façon de faire oblige chaque équipe de développement d'un produit de consulter toutes les autres avant d'effectuer le moindre changement, ce qui se traduit par d'interminables réunions et une bureaucratie de plus en plus grandissante.

Résultat, plusieurs éléments clés de la compagnie ont quitté pour retrouver des entreprises qui ont gardé l'esprit entrepreuneurial et innovateur.

Certes la compagnie a toujours connu des critiques, mais ce qui diffère cette fois c'est que les reproches viennent de l'intérieur, comme l'attestent les différents blogs d'employés de Microsoft, dont le plus célèbre est celui de «Mini-Microsoft».

Mais la compagnie n'est pas en péril pour autant. Comme le rapelle Steve Ballmer dans le dossier, Microsoft continue de générer 1 milliard de $US de Free Cash Flow par mois! Pas de quoi s'alarmer donc, surtout pour une entreprise en quasi-monopole dans son secteur.

mardi 13 septembre 2005

Le mois de la photo à Montréal (édition 2005)

Mois de la photo, Montreal 2005
Le mois de la photo à Montréal a commencé jeudi passé et va se poursuivre jusqu'au 10 octobre prochain.

C'est la 9e édition depuis 1989. Il s'agit d'un événement créé par l'agence VOX et supporté par la ville de Montréal et qui se déroule chaque 2 ans. L'objectif principal de l'événement est «d’éduquer le grand public sur la photographie en tant que forme d’art» et d'encourager le public à s'initier à la photographie.

On y expose les oeuvres de photographes de différents horizons sous un thème précis. L'édition 2005 se déroule sous le signe de «l'image et l'imagination»; il s'agit d'exposer des photos qui se prêtent bien à diverses interprétations selon celle ou celui qui les regardent.

Il existe 29 expositions cette année dans différents lieux de la métropole: maisons de cultures, musées et centres d'art et lieux publics. La plupart des expositions sont gratuites. Le programme est disponible ICI.

lundi 12 septembre 2005

Le FFM est (presque) mort ? Vive le FIFM ?

Festival International des Films de Montreal (2005)
Après avoir dominé les étés montréalais avec le festival international de jazz et les Francofolies, et l'hiver avec Montréal en lumière, l'équipe Spectra récidive en cet automne avec la première édition du festival international des films de Montréal (FIFM), qui va se dérouler du 18 au 25 septembre 2005.

Après des années d'approximation dans le festival des films du monde (FFM) de Serge Losique, beaucoup de cinéphiles montréalais ont délaissé cet assemblage de films sans intérêt et des «premières» de films qui sont souvent des secondes présentations après Cannes et bien d'autres. Durant ce temps là, le festival international des films de Toronto est devenu le second marché de films après Cannes, et Montréal est passée sous le radar aussi bien artistiquement qu'économiquement dans l'industrie cinématographique.

Les Poupees Russes (poster)
Le FIFM suscite de l'enthousiasme, surtout pour le sérieux de l'équipe Spectra. Cependant, la question qui demeure est celle de savoir si Montréal peut supporter deux festivals de cinéma? (article sur le site de Radio-Canada.ca). Car contre vents et marées, Serge Losique persiste et signe encore une 29e édition cette année, dont le seul mérite reste les séances extérieures avec du cinéma à la belle étoile. Certains prédisent une fin proche après le désistement des commanditaires, mais l'avenir peut réserver des surprises.

A noter que le président du jury du FIFM de cette première édition n'est nul autre que Claude Lelouch, et le festival va ouvrir sur le dernier film de Cédric Klapisch, Les poupées russes, qui poursuit le parcours de vie de Xaxier (Romain Duris) après son retour de L'auberge espagnole (2002) à Barcelone. La programmation reste somme toute « modeste » pour cette première édition.

Snapshot musical: The Way Up (du Pat Metheny Group)

Pat Metheny (2005)
Opinion ★
Pat Metheny a commencé sa carrière de guitariste jazz il y a près d'une trentaine d'années. Il a su conquérir des milliers de fans à travers le monde grâce à sa musique faite d'un mélange d'émotion et de mélodies raffinées, et surtout d'un doigté exceptionnel à la guitare.

Pour ma part, j'ai été conquis par sa musique quand un ami m'a fait écouter Last Train Home, tiré de l'album One Quiet Night. Depuis lors, j'écoute avec grand plaisir plusieurs des albums de Metheny, et la liste est bien longue.

Pat Metheny Group - The Way Up
Cette fois, je vous parle de son dernier album, The Way Up. Il s'agit d'un album avec le groupe de Pat Metheny qui a connu quelques changements avec la venue de deux jeunes prodiges dans le groupe : Cuong Vu à la trompette et Antonio Sanchez à la batterie.

L'album est constitué de quatre morceaux : Introduction et Part 1 à 3, une sorte de « symphonie » Jazz en quatre mouvements admirablement interprétée. Je vous le recommande vivement. Ça donnera une excellente introduction à la musique de Pat Metheny.

Pat Metheny Live - Montreal 2005
A noter que c'est le Pat Metheny Group qui a animé le concert de clôture du festival international de jazz de Montréal, le 10 juillet passée à la Place des Arts. J'ai eu la chance d'y assister, et c'était magique! L'événement a rassemblé un public estimé à cent mille spectateurs. Une réédition du succès du festival de 1989 sur McGill College.

Bonne écoute!

vendredi 9 septembre 2005

Snapshot dvd: Crash (de Paul Higgis)

Crash poster
Opinion ★
Crash est un film qui m'a beaucoup touché lorsque j'ai eu l'occasion de le voir en salle à sa sortie. Le film pose un regard sur les préjugés raciaux que chaque personne a envers les autres.

Il ne s'agit pas d'un film accusateur ou moralisateur, mais un récit de plusieurs chemins de vie qui se croisent dans le Los Angeles de 2005 avec sa diversité ethnique et sociale.

Ainsi, on assiste à une scène dans laquelle un policier blanc malmène un couple de noirs, et on peut s'empresser de le juger, mais quelques scènes plus tard, le spectateur est mis devant une autre situation qui dévoile ce policier sous un autre jour, et qui remet en question le jugement précédent.

C'est Paul Higgis qui a écrit et réalisé le film. Ce n'est nul autre que le scénariste de Million Dollar Baby de Clint Eastwood, qui a ramassé 3 Oscars en 2005.


Crash - Thandie Newton & Matt Dillon
Le film a été produit par le talentueux acteur Don Cheadle (Ocean's Eleven, Out of Sight, Hotel Rwanda...) qui n'a pas hésité à utiliser sa notoriété pour soutenir le film et convaincre de grandes stars (Sandra Bullock, Matt Dillon, Brendan Fraser) d'y jouer.

Parions que c'est un film qui fera parler de lui à la prochaine cérémonie des Oscars.

Crash © 2005 Lions Gate, 112min

lundi 5 septembre 2005

Céline perd la tête... encore une fois

Céline Dion à un événement Air Canada
Encore une fois, Céline Dion n'a pas manqué l'occasion de faire son cinéma.

À l'émission de Larry King de samedi passé (voir la vidéo ci-dessous) elle réagissait à la catastrophe humanitaire provoquée par l'ouragan Katrina.

Elle a commencé par lancer des accusations et des reproches au gouvernement américain, puis excuser les (pauvres) pillards, le tout en pleurant et en parlant dans une arnarchie comparable à celle provoquée par l'ouragan. Bien sûr, elle n'a pas oublié de glisser un mot sur son don d'un million de dollars US. Il ne manquait que la photo avec le chèque!

Au passage, elle parlait des É-U tout au long en utilisant «Our country» (Notre pays). Enfin le Canada gagne une bataille commerciale face aux É-U : celle de se débarasser de Céline!

Et voici la vidéo!


dimanche 4 septembre 2005

Le Crédit Lyonnais devient LCL (le lion devenu chat?)

Logo LCL
Le Crédit Lyonnais fait peau neuve en changeant de nom pour LCL (Le Crédit Lyonnais) . Ce changmenet intervient à un moment où la banque a retrouvé une stabilité relative depuis son passage sous le giron du Crédit Agricole depuis la fin 2002. Il s'agit pour la banque au lion de faire oublier les scandales qui l'ont secoués durant les années 1990.

The Echo Boomers

60 minutes
Le magazine 60 Minutes sur CBS a diffusé un reportage très intéressant sur le fameux segment marketing de la Génération Y. Il s'agit des jeunes américains nés entre 1980 et 1995 et qui représentent approximativement 80 millions de personnes.

Il s'agit de la génération la plus nombreuse depuis les baby boomers, ce qui attise l'appétit des différentes marques, notamment Toyota qui a crée Scion spécifiquement pour ces jeunes.

Bienvenue / Welcome

Salut et bienvenue à mon blog! (A message in English will follow)

Pour les novices, cliquez ICI pour connaître la définition d'un «Blog»!

Maintenant que vous connaissez ce que c’est, laissez-moi vous dire mes motivations. Pour ma part, j’ai franchi le pas de créer un blog pour avoir un exutoire épisodique. Ça sonne profond, mais ne vous inquiétez pas, il y aura des conneries (désolé !) à coté des choses sérieuses dans mes récits. En espérant que ça va vous distraire par la même occasion.

Surtout, n’hésitez pas à commenter, que ça soit une différence ou un accord, même si je me permets une certaine modération des vos messages... un privilège que j’exercerais le moins souvent possible.

Amusez-vous!

=================================
Welcome to my blog!

For those of you who don't know what a "Blog" is, click HERE for a definition!

You'll find personal thoughts on this blog, sometimes serious, sometimes not. My messages will be mostly in French, but occasionally, I'll post some in English.

Enjoy!