mercredi 25 octobre 2006

Film: The Departed, symphonie policière

The Departed posterOpinion ★★
Dans ce polar qui deviendra certainement un classique, Martin Scorsese retrouve son acteur fétiche de Gangs of New York et The Aviotor, Leonardo DiCaprio.

2h30 de pure bonheur cinématographique. La distribution est hors norme: Jack Nicholson en vieux maffieux de Boston, Martin Sheen et Mark Wahlberg dans les rôles de policiers secrets et rigoureux, sans oublier Alec Baldwin excellent dans le rôle du capitaine de police idéaliste mais naïf.

L'histoire se déroule à Boston où deux policiers, Matt Damon et DiCaprio viennent de graduer de l'école de police et postulent au service d'élite de la police de l'État. Le premier "infiltre" la police, et l'autre la maffia. La police et la maffia essaient de découvrir qui est qui.

The Departed: Di Caprio, Scorsese & DamonJe me retiens de dévoiler des éléments qui ne sont pas dans la bande annonce pour ne gâcher le plaisir de personne, mais le maitre Scorsese conduit son oeuvre comme une symphonie, dosant juste ce qu'il faut comme action quand c'est nécessaire et donnant le temps à l'intrigue et la tension de se construire avec des retournements qui laissent le spectateur béa. Un de mes films préférés de ces cinq dernières années. Un des candidats aux Oscars, en espérant que Scorsese va l'avoir cette fois!

Voici la bande annonce en anglais (Cliquez sur > pour visionner).

mardi 24 octobre 2006

Film: Prestige, le duel de magie Bale – Jackman

Prestige: posterOpinion ★★
C'est le réalisateur britannique de Memento et Batman Begins, Christopher Nolan, qui dirige ce second film sur la magie de cet automne 2006, après The Illusionist.

L'histoire est d'un classicisme typiquement britannique et pour cause, ça se déroule à Londres au début du 20e siècle. Une rivalité anime deux jeunes magiciens talentueux interprétés par les excellents Christian Bale et Hugh Jackman. La rivalité pousse les deux à aller plus loin à chaque numéro pour surpasser l'autre, poussant les limites et les risques pris, ce qui n'est pas sans conséquences sur les deux magiciens et leurs proches.

Bale & JackmanTester les limites et approcher le surnaturel feront partie de ce jeu. Le tout est de savoir jusqu'où iront les deux rivaux.

L'intrigue est brillamment construite et le rythme du film est excellent. Nolan démontre encore une fois son talent, surtout avec une distribution qui inclut Michael Caine, Scarlett Johansson ou encore David Bowie. Excellent divertissement.

La bande-annonce en anglais ci-dessous. (cliquez sur > pour visionner).

Film: Flags of Our Fathers, ou la bataille de l'image

Flags of Our FathersOpinion ★★
Clint Eastwood est excellent pour aborder des sujets sensibles sans controverse, avec humanité et sensibilité, tout en essayant de montrer la perspective individuelle des événements.

Avec Flags of Our Fathers, Eastwood aborde une facette moins connue de la seconde guerre mondiale, celle de l'image et de la propagande américaine. Alors que la guerre approchait de la fin en Europe au printemps 1945, le front du pacifique continuait à être le tragique théâtre de batailles sanglantes entre les forces américaines et japonaises.

Une des batailles les plus marquantes fut celle de l'ile d'Iwo Jima. La résistance de l'armée nippone était d'autant plus féroce que cette bataille était la première officiellement sur sol japonais.

Lorsque les Marines ont conquis le mont Suribachi sur l'ile, un groupe de six soldats a planté le drapeau américain sur ce haut point de l'ile. A ce moment, un des reporters de l'armée avait pris la photo du drapeau de la victoire. Mais le général sur le terrain voulait garder ce drapeau comme souvenir personnel et ordonna de le remplacer. Une nouvelle équipe de soldats est montée remplacer le drapeau, et une nouvelle photo fût prise, et c'est celle là qui est devenue une icône dans la conscience collective américaine, publiée dans LIFE magazine et tous les journaux de l'époque.

Flags of Our FathersLe gouvernement américain étant au bord de la faillite à cette époque là, il fallait mobiliser financièrement la nation pour finir la guerre. Une opération de relations publiques commence et les officiels ont rapidement saisi le potentiel de la fameuse photo. On cherche à retrouver à tout prix les soldats qui étaient sur la photo, quit à ce que ça ne soit pas ceux qui ont mis le premier drapeau, de la victoire. Trois ont survécu à la bataille et partent en tournée pour encourager la population à souscrire aux bonds du Trésor.

Le film en somme raconte cette opération de levée de fonds et les conséquences sur la vie de ces trois soldats. C'est Paul Haggis qui a co-écrit le scénario et Steven Spielberg qui est co-produit aux cotés de Clint Eastwood. Excellent récit historique et humain. Un autre candidat potentiel pour les Oscars® cette année. A noter qu'Eastwood a réalisé en parallèle le volet japonais de la bataille montrant ce que les soldats du camp adverse ont également vécu dans Letters from Iwo Jima.

Voici la photo qui a tant fait pour l'Amérique de l'époque:
The original picture

lundi 23 octobre 2006

Film: Babel

Babel: posterOpinion ★★
Le talentueux réalisateur de 21 Grams, Alejandro Gonzalez Inarritu, nous revient avec un nouveau film qui met en scène encore une fois plusieurs parcours parallèles, un peu aussi à la façon de Crash de Paul Haggis, s'inscrivant dans la théorie des six degrés de séparation.

L'histoire principale se déroule au Maroc où un couple de touristes américains (Brad Pitt et Cate Blanchett) prennent leur vacances dans un voyage organisé. Lors d'une sortie sur les routes du désert, l'autocar des touristes se fait tirer dessus et Blanchett est atteinte par une balle. Commence alors une course contre la montre pour la sauver. Les autres histoires se déroulent aux É-U, au Mexique et au Japon.

Babel: Blanchett & PittJe n'en dis pas plus pour ne pas gâcher le plaisir de l'intrigue, par contre ce que je peux dire c'est qu'Inarritu a réussi encore une fois à nous offrir un film intelligent, plein d'émotions, même s'il manquait parfois de rythme. J'ai beaucoup aimé. Candidat potentiel aux prochains Oscars®.

Vous trouverez la bande-annonce en anglais ci-dessous. (cliquez sur > pour visionner).



mardi 17 octobre 2006

Film: 11 septembre, un événement, deux approches

United 93J'ai finalement loué le film UNITED 93 qui présente les évènements du 11 septembre 2001, en particulier celui de ce vol qui n'a pas atteint son objectif à Washington, grâce à la rébellion de ses passagers. Le film est sobre dans la présentation, et prend le style documentaire pour montrer la choc et surtout la désorganisation des différents services gouvernementaux américains le jour de l'attaque. Chapeau au réalisateur Paul Greengrass qui a su aborder un sujet aussi sensible d'une manière intelligente et sans voyeurisme.

World Trade CenterDe l'autre coté, grosse déception pour moi après avoir vu World Trade Center d'Oliver Stone. Sincèrement, je n'en croyais pas mes yeux tellement c'était cliché dans la pure tradition hollywoodienne avec des ralentis et de la musique pour nous tirer des larmes des yeux. Pire encore, avec une scène où Jésus est apparu à un des policiers sous les décombres. Je me serais attendu à un peu plus de profondeur du réalisateur de JFK.

jeudi 12 octobre 2006

Film: The Science of Sleep

Science of SleepOpinion ★★
Le génial Michel Gondry (Eternal Sunshine..., Human Nature) est de retour avec un nouveau film, The Science of Sleep, ou en français La Science des rêves. Je cite le titre en anglais car la version originale est en anglais, et c'est d'ailleurs cette version que je suis allé voir au cinéma.

Dans une entrevue au magazine Premiere (France) du mois d'octobre, Gondry explique que c'est son film le plus intimiste et proche de l'auto-biographie. Gondry explique qu'il a mis dans le film plusieurs des ses expériences de vie, des personnes qu'il a eu l'occasion de côtoyer, ou une histoire d'amitié-amour jamais conclue. Visuellement le film reprend plusieurs des concepts que Gondry avait inclus dans les clips de Beck, Björk ou encore Foo Fighters.

Stephane TVLa distribution est principalement française avec Charlotte Gainsbourg, Alain Chabat, Emma de Caunes, ou encor e Miou Miou mais le rôle du personnage principal est interprété par l'acteur mexicain Gael Garcia Bernal.

Le film est empreint de tendresse et on sent l'intimité dont Gondry voulait l'imprégner. Fidèle à lui-même, il nous emmène dans des univers qui sortent de l'ordinaire pour nous emporter dans celui de ses rêves. J'ai bien aimé.

Gainsbourg, Bernal, De Caunes

dimanche 1 octobre 2006

Musique: BT et Renaud

BT: This Binary UniverseL'album ESCM de BT (Brian Transeau) est parmi les premiers albums techno qui m'ont initié à cette musique. Après quelques albums à tendance pop, BT revient à de la techno pure avec This Binary Universe. Très belle "symphonie" électronique qui nous porte dans des ambiances très particulières et variées. Je recommande l'édition spéciale avec le DVD.

Renaud: Rouge SangMon second achat est le dernier album de Renaud, Rouge Sang; j'avais pris l'édition spéciale double CD. Globalement j'ai bien aimé d'écouter un Renaud à nouveau tranchant dans certaines chansons, mais j'ai moins aimé les chansons mielleuses sur sa douce moitié. Mais bon, on ne peut tout avoir! To listen for old times sake!