lundi 26 février 2007

Scorsese a fini par avoir sa statuette...

Martin ScorseseLa cérémonie des Oscars vient de se terminer après près de quatre heures, et finalement, après des décennies de contribution au Cinéma avec un grand C, Martin Scorsese a obtenu son Oscar de meilleur réalisateur pour The Departed, justice est faite pour un des plus grands réalisateurs de tous les temps et un des meilleurs films de 2006 qui sort de la soirée avec 3 trophées.

Je vais faire dodo maintenant, bonne nuit et bon début de semaine à toutes et à tous.

jeudi 22 février 2007

Film: Breach ... Cooper en pleine forme

BreachOpinion ★★
De nos jours où le terrorisme international est devenu la principale menace à la stabilité et la sécurité de plusieurs pays, on se sentirait presque nostalgiques de la guerre froide entre les É-U et l'URSS. Ça doit être la nature humaine qui aime les choses simples, un ennemi bien défini, en l'occurrence un État contre lequel les règles d'engagement sont claires.

Breach nous emmène donc au cœur d'un des plus importants scandales que le FBI ait connu: Robert Hanssen (Chris Cooper) un des principaux responsables du contre-espionnage anti-soviétique, pendant près d'un quart de siècle au sein du Bureau, était en fait une taupe qui travaillait au service des russes. Avec un dossier irréprochable, une carrière de près de 25 ans dans le contre-espionnage, allant à l'église chaque jour, Hanssen s'avère un poisson difficile à attraper en flagrant délit.

BreachDe peur de le voir passer à travers des filets judiciaires, les responsables du FBI, qui commencent à soupçonner Hanssen vers la fin des années 1990, lui collent un jeune stagiaire du FBI, Eric O'Neill (Ryan Phillippe) pour le surveiller et noter tous ses mouvements afin d'essayer de l'arrêter à la prochaine livraison d'informations confidentielles.

Le supérieurs d'O'Neill lui font croire qu'il surveille Hanssen afin qu'ils puissent anticiper et contrôler tout harcèlement sexuel auquel il pourrait s'essayer contre ses collègues féminines. Mais le jeune stagiaire finit par exiger la vérité de ses supérieurs. Il entame à ce moment là les efforts de recueillir les renseignements sur Hanssen afin de prouver sa culpabilité; un dangereux exercice.

La mise en scène et la distribution sont bonnes dans l'ensemble, mais réellement c'est un Chris Cooper en grande forme qui porte le film avec une interprétation exceptionnelle. Un bon film de suspense.

samedi 10 février 2007

Film: Letters from Iwo Jima ... l'autre perspective

Letters from Iwo Jima posterOpinion ★★
Ce film est le second volet de la saga de la bataille d'Iwo Jima dont la première partie Flags of Our Fathers est sortie l'automne passé.

Ceci n'est pas une suite, mais bien film indépendant qui dépeint la vie des soldats japonais sur cette ile que les américains s'apprêtent à attaquer en ce printemps de 1945.

L'histoire débute lorsque le général Tadamichi Kuribayashi, interprété par Ken Watanabe (Batman Begins, The Last Samurai), arrive à la fin de 1943 sur Iwo Jima pour y préparer les défenses contre un probable débarquement américain.

Il bouscule la façon de faire des militaires japonais sur place avec des tactiques réalistes que plusieurs de ses officiers désapprouvent. Il rompt également durant la bataille avec la tradition de suicide pour laver le déshonneur de la défaite et ordonne à ses soldats de rester vivants le plus longtemps possible en se repliant afin de garder l'ile territoire japonais.

Ken WatanabeMais il ne faut pas s'y méprendre, le film n'est pas un récit militaire mais une histoire sur la condition humaine durant la guerre, la peur qui habite les hommes des deux bords durant ses horreurs et l'espoir de revoir les proches laissés au pays.

A travers la narration des lettres envoyées aux proches (d'où le titre), le film fait plusieurs va-et-vient entre la vie des soldats sur l'ile et leurs souvenirs, au japon pour plusieurs soldats, et aux É-U pour le général Kuribayashi qui fût attaché militaire à l'ambassade japonaise à Washington avant la guerre. A noter que le film a été tourné en japonais; j'ai l'occasion d'aller voir la version sous-titrée en Anglais.

Clint Eastwood signe ici une œuvre majeure, poignante et pleine d'humanité, un film de la qualité de Million Dollar Baby. Au fait, ai-je mentionné que c'est encore le génial Paul Haggis (un Canadien!) qui a écrit les scénarios des deux films!

Letters from Iwo Jima et nommé pour quatre Oscars dont ceux de meilleur film, meilleure mise en scène et meilleur scénario. Mon cœur penche vers The Departed, mais si Eastwood l'emporte, je serais tout aussi content. Deux films à voir absolument!

Letters from Iwo Jima

dimanche 4 février 2007

DVD: An Inconvenient Truth ... réveillez les sceptiques

An Inconvenient TruthOpinion ★★
Ce weekend la météo sur Montréal est revenue à ce que l'hiver est d'habitude en ce temps-ci de l'année, c'est à dire du -18º avec le facteur vent (refroidissement éolien) à -30º. On pourrait presque croire que le réchauffement climatique n'est qu'une légende urbaine.

Mais ça serait oublier que nous avons connu cette année au Canada l'hiver le plus chaud depuis que les températures sont relevées dans le pays.

Pour expliquer le phénomène et répliquer aux sceptiques, Al Gore a participé à l'élaboration de ce documentaire sur une vérité qui dérange beaucoup d'hommes puissants, en particulier dans les industries du pétrole et de l'automobile.

A l'inverse des documentaires-spectacles comme ceux de Michael Moore, celui de Gore prône un style posé, basé sur les faits et les résultats des recherches pour exposer la situation critique dans laquelle vit la planète aujourd'hui.

Al Gore dans un style accrocheur mais serein, tel un professeur «cool» nous explique les phénomènes en action, la responsabilité collective que nous avons tous dans cet état des choses, et l'urgence d'agir. Et dire qu'il s'est fait volé la victoire aux élections de 2000! Bien dommage. A voir absolument.

Al Gore