samedi 17 septembre 2005

Snapshot musical: Turn On The Bright Lights (d'Interpol)

Interpol
Opinion ★
La scène musicale new yorkaise dite indépendante, ou indie, a vu l'émergence de plusieurs groupes ces dernières années qui ont commencé à avoir un certain succès commercial.

Le problème est que ces groupes ont tous le même son. Ça me rappelle le début des années 1990 quand tous les groupes de rock sonnaient comme Pearl Jam, et chaque maison de disque avait son groupe grunge fait maison.

Mais bon, ce n'est pas le propos de ce soir. En effet, je vous écris pour vous parler du premier album du groupe new yorkais Interpol, qui s'inscrit dans ce courant indie mais dont j'ai apprécié le premier album Turn On The Bright Lights. C'est sorti en 2002, mais n'étant pas connaisseur de cette scène, ce n'est que l'hiver passé que j'ai l'ai découvert.

Interpol, Turn On the Bright Lights
La musique est un mélange de tendances des années 1980, pour moi ça rappelle The Smiths et l'ambiance de The Cure. Les mélodies sont soignées et le tout forme un album qui sort de la banalité des autres groupes indie, qui devraient s'occuper plus de leur musique que de leurs coupes de cheveux.

Bonne écoute!

Voici un extrait de  cet album, le morceau s'appelle PDA   (acroynym en anglais de "Public Display of Affection")


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire