mardi 6 mars 2007

FIlm: Zodiac ... Que c'était long

Zodiac posterOpinion ★★
Douze ans après nous avoir offert Seven, David Fincher nous propose à nouveau une histoire d'un tueur en série mystérieux qui s'est surnommé Zodiac.

Mais autant le tueur en série de Seven est le fruit d'une fiction, le Zodiac a réellement sévi entre 1968 et 1970 dans le nord de la Californie autour de San Francisco. Le Zodiac a même inspiré l'histoire du premier Dirty Harry (1971) relatant les méfaits d'un tueur mystérieux surnommé Scorpio.

Mais pourquoi tant d'engouement pour un tueur en série? C'est que le Zodiac a su utiliser les médias pour assouvir sa soif de "célébrité" et tenir en haleine la population de San Francisco. Il a envoyé une série de lettres au San Francisco Chronicle (SFC) dans lesquelles il donnait des détails morbides sur les meurtres qu'il a commis, et a même proféré des menaces sur les bus scolaires de la ville.

ZodiacC'est dans cette étrange atmosphère que Fincher nous plonge en suivant le parcours, sur deux décennies, des différents protagonistes de la poursuite du Zodiac: deux journalistes Robert Graysmith (Jake Gyllenhall) et Paul Avery (Robert Downey Jr.) ainsi que l'enquêteur en chef, Dave Toschi (Mark Ruffalo).

Différent de Seven, le film Zodiac expose plutôt la frustration et la pression par laquelle passent les enquêteurs dans ce genre d'affaires. D'autant plus que les indices étaient peu nombreux et que le tueur a rajouté la pression médiatique sur les policiers.


Fincher est fidèle à sa réputation d'esthète irréprochable à travers des transitions impeccable et un montage au millimètre, mais également fidèle à son style réaliste dans certains scènes de meurtre, parfois dures.

La distribution est excellente, avec encore une fois un Mark Ruffalo exceptionnel, un prodige qui n'a pas besoin d'en rajouter pour faire vivre les personnages qu'il incarne.

Il n'en demeure pas moins qu'à la sortie du film, on est un peu épuisé après 2h30 d'un film qui est inégal dans ses moments. Par contre, nous avons un tout petit aperçu de ce qu'ont vécu les policiers pendant plus de vingt ans, le Zodiac n'ayant jamais été arrêté. A voir pour les amateurs de polars.

Zodiac

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire