dimanche 29 janvier 2006

Alternance Conservatrice... minoritaire


Stephen Harper, 2006
Le vent du changement politique dans le pays est venu finalement de l'ouest canadien, plus précisément de l'Alberta qui nous livre son premier Premier ministre de l'histoire du Canada en la personne de Stephen Harper. Mais ce n'est pas tout à fait vrai, car même s'il a passé la plus grande partie de sa vie à Calgary, ce politicien qui a grandi dans une famille évangélique est né dans la région de Toronto: sacrés Ontariens!

Et oui, l'alternance tant attendue est finalement au rendez-vous après douze années de règne sans partage de la mafia libérale fédérale à Ottawa, et tous les scandales qui ont coûté des millions aux contribuables canadiens.

L'alternance reste timide pour l'instant, car les Conservateurs n'ont obtenu que 124 sièges sur 308, ce qui maintient le pays dans la situation d'un autre gouvernement minoritaire. Il faudra remercier à ce sujet nos «amis» du Bloc québécois, toujours aussi obsolète, mais qui par la pensée magique finit par convaincre 42% des québécois de voter encore pour lui. La culture politique n'est pas apparemment pas le fort de la Belle Province.

Sans se faire trop d'illusions, nous avons affaire avec des politiciens et les conservateurs finiront par faire leurs propres gaffes, c'est bien la nature humaine!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire